dimanche , 19 mars 2017
YAVUZ SELIM : Un travail de longue haleine qui tombe à l’eau

YAVUZ SELIM : Un travail de longue haleine qui tombe à l’eau

Le vendredi 09 décembre 2016 peut être qualifié de journée «noire» au groupe scolaire Yavuz Selim. Une journée où on lisait sur le visage des élèves un véritable sentiment de déception, de peine, de désespoir. Un travail de longue haleine qui, du jour au lendemain, tombe à l’eau. Une école qui ne comptait que 9 élèves à sa première promotion, aujourd’hui en compte presque 3000. Un établissement scolaire qui avait de la peine pour payer la location d’une classe en 1997 et que 20 ans après, à la suite de dur labeur, parvient à s’approprier une dizaine de cours scolaires et partout au Sénégal.
Des boites scolaires pas comme les autres; un cadre idéal à la quiétude et à la réussite des étudiants. Une instruction multiforme qui arrive exceptionnellement, à allier un programme sénégalais avec un système bilingue. Un enseignement de qualité sans oublier des valeurs comme la solidarité, le partage, l’entraide inculquée aux jeunes à travers des cours de religion promulgués au premier cycle. Un corps professoral expérimenté et préoccupé à la perfection de leurs élèves. L’éminence appréciable aussi bien dans les disciplines scientifiques que littéraires. Un personnel à la hauteur de la tâche qui leur est confiée.
Des élèves qui ne cessent de surprendre le paysage scolaire sénégalais à travers leurs résultats éblouissants aussi bien aux examens nationaux qu’aux concours. La meilleure école privée du Sénégal d’après les résultats du concours général; 70 lauréats pendant ces 8 dernières années. Au cours de ces 5 dernières années, l’école régale encore le public sénégalais avec ces résultats excellentissime au baccalauréat: 3 mentions très bien, 32 mentions bien et 113 mentions assez bien. Ce qui hisse le groupe à l’échelle qu’il est aujourd’hui. Une équipe tant engagée à l’éducation de tous les sénégalais. Chaque année, une équipe composée de sénégalais et de turcs se déplace jusqu’aux coins les plus reculés du Sénégal pour sélectionner des élèves à qui ils octroient des bourses d’études, les instruisent, nourrissent et logent gratuitement. De même, les accompagne même jusqu’à leurs études universitaires en les transférant parfois dans des universités de prestige en Turquie.

Par ailleurs, des dons en nature, des denrées de première nécessité sont adjugés aux plus nécessiteux de la population sénégalaise lors des mois de jeun et en période d’Aïd al Kabir des moutons distribués aux familles qui en ont réellement besoin. Ce qui montre que Yavuz Selim participe étroitement à l’émergence du Sénégal. Malgré tous ces services rendus à la nation sénégalaise, l’Etat du Sénégal, suite à la pression du président turc Son Excellence Recep Tayyip Erdogan, décide de substituer le personnel administratif du groupe. Un acte qui peut être jugé comme un véritable recul démocratique. Certes, une affaire de diplomatie, dit-on, entre deux Etats.

Mais vraiment le Sénégal a le devoir de faire preuve de son intégrité. C’est choquant qu’en pleine veille de la journée internationale de la lutte contre la corruption, le Sénégal cède à la pression. Beaucoup d’étudiants sénégalais évoluant en Turquie ont relativement été humiliés et vilipendés en Turquie même, certains escortés jusqu’à leur vol par des forces de l’ordre au vu et au su de tout le monde pour être rapatriés. En fait, la Turquie a humilié le Sénégal en Turquie et aujourd’hui c’est le Sénégal qui humilie les Sénégalais ici au Sénégal: quel cataclysme! Le Sénégal est inséré au groupe de pays qui ont accepté d’être manipulé comme des marionnettes par un pays européen qui a même des problèmes pour accéder à l’Union Européenne. Ce qui veut dire qu’en géographie économique, la Turquie peut être admis dans le groupe des périphéries multiples. Seuls des Etats comme la Gambie, la Guinée, l’Albanie, la Somalie ont eu à succomber aux menaces. Des pays qui sont juste aux fins fonds des pays les moins avancés (PMA) et qui connaissent d’importants retards de développement. Comparé à ces nations, le Sénégal les devance sur les plans diplomatique, économique et démocratique.

Aujourd’hui, tous les élèves sont particulièrement choqués et heurtés dans leur sensibilité par la sensibilité de leur pays. Des élèves qui n’ont plus confiance à la diplomatie de leur pays. Des élèves qui en veulent à la gouvernance de leur pays, pas du tout comblés par leurs dirigeants. L’éducation et l’instruction d’un bloc important d’étudiants mise en jeu au profit d’intérêts politiques : quelle défaite étatique. Le groupe sera désormais sous la tutelle d’une association “Maarif” mise en place par le président turc. Une association qui n’a que deux mois d’expérience et qui est appelée à diriger trois mille étudiants sénégalais ici même au Sénégal. Dorénavant près de 20% du personnel seront rapatriées en Turquie avant d’être traînés illicitement en justice, certains radiés, leurs familles respectives en maisons d’accueil: quelle hécatombe! Combien de familles seront disloquées? Combien d’éducation d’enfants auront échoués? Combien de parents séparés de leurs progénitures? Une question? Comment un parent pourrait confier son enfant à quelqu’un qu’il ne connaît même pas pour parler des parents sénégalais? Comment un Etat comme le Sénégal peut prendre une telle décision surtout en pleine année scolaire?

Heureusement les élèves ne sont pas restés passifs vis à vis de cet arrêté.

Immédiatement ils se sont organisés en mouvement de contestation passive dans les réseaux sociaux, les médias et les télévisions pour défendre leurs intérêts et dénoncer cet acte d‘injustice et de recul démocratique qui ternit l’image de leur pays. Ils sont de plus soutenus pas leurs camarades d’autres établissements qui eux aussi, sont conscients de la sensibilité de leur système éducatif. Chers dirigeants, allez lire cet adage: “De l’éducation des enfants, dépend le bonheur des peuples.” bien écrit en grand caractère au niveau de l’escalier qui mène au premier étage du collège Bosphore Yavuz Selim.

Mamadou Mamoune DIAGNE et Ibrahima Amath NIASSE (TS2B Yavuz SELIM)

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget