vendredi , 21 juillet 2017
Université Gaston Berger de Saint-Louis : Le projet de formation « Entreprendre pour réussir » lancé

Université Gaston Berger de Saint-Louis : Le projet de formation « Entreprendre pour réussir » lancé

C’est pour améliorer la qualité et la pertinence de l’enseignement de l’agriculture et inciter les jeunes étudiants à choisir des carrières dans le secteur agricole que la formation « Entreprendre pour réussir » a été lancée à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis.
L’université Gaston Berger de Saint-Louis (Ugb), a abrité, samedi dernier, la cérémonie de lancement de la formation « Entreprendre pour réussir ». Cette session de formation entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet Sasacid (Renforcement des capacités stratégiques agricoles et africaines pour un impact sur le développement) du réseau Anafe. Ce projet de formation est initié en collaboration avec la société Azimut dont le directeur, Moustapha Diop, est un produit de l’Ugb. Sociologue de formation, M. Diop est expert en gestion de projets et chef de mission au Mca. Le partenariat est renforcé par l’entreprise Sed consulting et le dispositif de formation associera également des formateurs des Ufr/Seg et Sjp.
Au terme de cette formation, tous les projets devront être aptes à être proposés pour financement et l’indicateur d’impacts sera qu’au moins la moitié soit financée.
Selon le coordonnateur de Sasacid, Dr Saïdou Nourou Sall, ce réseau regroupe 133 établissements d’enseignement supérieur africains dans 32 pays. Son objectif majeur est d’améliorer la qualité et la pertinence de l’enseignement de l’agriculture et d’inciter les jeunes étudiants à choisir des carrières dans le secteur agricole tout en les dotant de compétences nécessaires. Leur investissement dans le secteur permettra, sans nul doute, de donner à l’agriculture les moyens de se transformer, de se moderniser et de faire des affaires. Donc, de « rendre profitable l’agriculture ». Cela étant possible pour autant qu’un soutien leur soit accordé.
Un soutien en matière de renforcement de capacités, d’opportunités de formation, de développement de l’esprit d’entreprise, de l’innovation, ainsi qu’un accès aux ressources et au financement.

Formation dans les filières agricoles
Face au changement dynamique dans le marché de l’emploi (qui passe du secteur public au secteur privé), le projet Sasacid, à en croire Dr Saïdou Nourou Sall, accompagne les programmes de formation dans les filières agricoles pour renforcer le développement des entreprises agricoles par la promotion de l’entreprenariat et la création d’entreprises. Cela cadre parfaitement avec l’environnement macro-économique et agro-industriel de la vallée du fleuve Sénégal. De même que les politiques de L’Etat très favorables au développement d’entreprises.
La démarche du Sasacid, a-t-il précisé, vise d’abord à organiser une session de formation à la création d’entreprises afin d’aider les porteurs d’idées de projet à les développer. Et ces derniers vont suivre, durant 5 semaines, une formation intensive sur les outils de projet (entreprenariat, stratégie, marketing, analyse de marché et business plan). Ils effectueront des visites d’entreprises afin d’échanger avec les responsables sur l’organisation, le fonctionnement, leurs difficultés et stratégies mises en œuvre. A l’issue de la formation, un suivi-coaching sera fait par des experts pour améliorer les projets et les rendre bancables. Un challenge sera organisé devant un jury composé des partenaires des entreprises, et les deux meilleurs projets seront récompensés d’un prix symbolique d’environ 1 million de FCfa.
Pour Dr Sall, cette démarche vise également à garantir la qualité des différents projets portés par les étudiants et les parrainer par l’université auprès des bailleurs potentiels que sont les fonds mis en place par l’Etat du Sénégal, notamment le Fonsis, le Fongip et les banques telles que la Bnde, la Cncas, etc.
La cérémonie de lancement de ce projet de formation a été marquée par les communications des Pr. Saliou Ndiaye, Babacar Kanté, Mathurin Founanou, Mateugue Diack et une conférence publique sur la création d’entreprises en agrobusiness introduite par Pape Ibrahima Ndiaye.

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget