jeudi , 22 juin 2017
SEDHIOU – MISE EN ŒUVRE DE LA REFORME DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR LA COSYDEP PARTAGE L’ESPRIT AVEC LES ACTEURS A LA BASE

SEDHIOU – MISE EN ŒUVRE DE LA REFORME DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR LA COSYDEP PARTAGE L’ESPRIT AVEC LES ACTEURS A LA BASE

La coordination régionale de la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (COSYDEP) de Sédhiou a animé une conférence publique avant-hier, samedi 22 août à l’intention des acteurs de l’éducation. L’objectif est de mieux vulgariser les implications de la réforme de l’enseignement supérieur.
Cette conférence publique animée par le professeur Abdoulaye Diouf, recteur de l’Université virtuelle du Sénégal (UVS) a servi de tribune pour partager les nouvelles orientations et modalités de la mise en œuvre de la réforme de l’enseignement supérieur. C’est à l’initiative de la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (COSYDEP).

Selon Lamine Diéméle, coordonnateur de la COSYDEP à Sédhiou, «l’objectif général est de favoriser une concertation dynamique et participative des acteurs du système à travers des échanges d’informations, de sensibilisation, d’expressions d’attentes et de craintes, d’observations et de recommandations, entre autres, sur la réforme  de l’enseignement supérieur et de la recherche».

Et d’ajouter: «comme vous le savez, l’éducation est une œuvre collective dans laquelle chaque acteur doit y mettre du sien. Cet engagement communautaire a certes commencé dans le moyen/secondaire mais il y a lieu de le répercuter dans le cursus universitaire. C’est cela l’esprit de la réforme. Et, face aux dysfonctionnements notés dans la gouvernance du système éducatif et sur la base des recommandations de la  Concertation nationale sur l’avenir de l’enseignement supérieur au Sénégal, la COSYDEP, en partenariat avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche déroule un programme de partage de la  réforme de l’ enseignement supérieur au Sénégal».

Pour l’inspecteur de l’éducation et de la formation (IEF) de Sédhiou, cet échange fera davantage comprendre les attentes de cette réforme à la base. «Jusqu’ici, l’essentiel de l’information est transmis par les médias et il y a bien lieu de vulgariser ce programme à la base dans le but de mieux faire comprendre les offres actuelles de l’enseignement supérieur», a dit El Hadji Cissé. Cette rencontre fait suite à la concertation nationale sur l’avenir de l’enseignement supérieur et de la recherche mais dont la réalisation passe nécessairement par l’engagement national et une synergie des acteurs pour l’amélioration des politiques, programmes et projets dans l’enseignement supérieur.

 

Sudonline

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget