samedi , 22 juillet 2017
Rufisque : « Ker Keen » envisage la création de GIE pour l’insertion de ses pensionnaires

Rufisque : « Ker Keen » envisage la création de GIE pour l’insertion de ses pensionnaires

La directrice du centre de formation professionnelle pour filles « Ker Keen » des cités Mame Cira de Rufisque, Henriette Forestal, a annoncé dimanche la création prochaine de groupements d’intérêt économique (GIE), afin de donner les possibilités aux pensionnaires de l’établissement de « s’insérer facilement au terme de leur formation ».

‘‘Les pensionnaires de notre établissement sont sensés suivre les programmes enseignés dans le centre pendant 4 ans. A la sortie de la formation, nous pensons à l’insertion des diplômés qui ne sera pas facile’’, a expliqué Mme Forestal lors d’une exposition d’articles faits par les élèves du centre.

‘‘Nous pensons dans un premier temps regrouper nos pensionnaires en GIE. Nous allons ensuite essayer d’apporter une assistance conseil à celles qui ne veulent pas être dans les GIE, pour l’ouverture d’ateliers individuels. Nous avons d’ailleurs développé des partenariats dans ce sens avec une institution financière’’, a-t-elle signalé.

Concernant les difficultés auxquelles font face les diplômés de l’établissement pour s’insérer dans le marché du travail, Mme Forestal a précisé qu’elles sont, pour la plupart des cas, liés principalement au ‘‘manque de moyens financiers de certaines pensionnaires’’.

‘‘Fautes de moyens financiers, certaines de nos pensionnaires ne terminent pas la formation, parce que les centres de formation comme le nôtre sont souvent fréquentés par certaines couches sociales’’, a-t-elle expliqué.

Elle a réaffirmé l’engagement de son établissement à assurer à ses pensionnaires une formation qui s’inscrit dans un cadre formel, avec notamment l’obtention de diplômes d’Etat.

‘‘Notre vœu est de favoriser dans notre centre des formations professionnelles. Et nous voulons qu’au terme de la formation, les pensionnaires qui auront le niveau de la classe de troisième puissent être encadrés, pour postuler aux concours d’Etat et obtenir le certificat d’aptitude professionnel (CAP)’’, a-t-elle dit.

Aps

 

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget