dimanche , 19 mars 2017
« Une rivalité malsaine » décrit les risques du métier d’enseignant

« Une rivalité malsaine » décrit les risques du métier d’enseignant

Le professeur de Lettres, Amadou Diégane Sarr, à travers son œuvre théâtrale « Une rivalité malsaine », retrace les risques du métier d’enseignant, afin de donner des leçons « d’éthique et de déontologie » aux enseignants qui sont souvent exposés à certaines tentations.

Les événements du livre d’Amadou Diégane Sarr se déroulent dans la ville de Fatick (sa ville natale), au lycée Coumba Ndofféne Diouf où il a fait ses études.

Ce livre de 74 pages relate l’histoire d’un professeur de mathématiques, M. Samb qui « est fou amoureux de son élève de Terminale, Aby, laquelle est folle amoureuse de Cheikh, son camarade de classe ».

Cette « rivalité malsaine » va atteindre son paroxysme lorsqu’Aby, en pleine année scolaire, tombe enceinte. « De qui ? » « C’est la grande question que tous les élèves, professeurs et autres habitants de la ville vont se poser (…) », selon l’auteur.

« J’ose espérer que ce livre sera bien accueilli par l’ensemble du monde scolaire et du monde littéraire. J’ai choisi le théâtre pour ce livre parce qu’on ne voit pas beaucoup de productions sénégalaises mais aussi parce que c’est un style très proche des cibles (les jeunes) de ce projet », a-t-il dit mardi, lors de la présentation de son œuvre

M. Sarr a aussi indiqué que son objectif premier « n’est pas une représentation sur scène de cette pièce », mais plutôt, « une adaptation en roman-photo puis en cinéma ».

Il a aussi précisé que « l’histoire que son ouvrage relate est fictive même si elle est inspirée du réel ».

Le préfacier du livre, Annie Coly a souligné que « c’est un livre accrocheur, bien aéré, constitué de 29 scènes qui décrit le vécu des écoles », a-t-elle dit.

Fervent amoureux des nouvelles technologies de l’information et de la communication, Amadou Diégane Sarr a fait des formations dans le domaine de l’imagerie, surtout de la technique.

André Marie Diagne a souligné que « Diégane n’a jamais été un enseignant enfermé entre les quatre murs de la classe, il a toujours œuvré pour mettre l’audiovisuel au service de l’éducation. Elle a dit que  »les scènes du livre doivent être reproduites en images ».

AAN/APS

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget