samedi , 18 mars 2017
Rentrée scolaire : faible affluence des élèves dans des écoles de Dakar

Rentrée scolaire : faible affluence des élèves dans des écoles de Dakar

Les élèves, contrairement aux enseignants, ne se sont pas pressés devant les salles de classe dans certaines écoles de Dakar, mercredi, jour de la rentrée scolaire, a constaté un reporter de l’APS.

Dans la cour de l’école élémentaire de la Gueule Tapée, quelques élèves s’amusent à cœur joie comme pour célébrer leurs retrouvailles après quelques mois de repos. L’air frais des vacances fait reluire leurs visages.

Dans l’une des salles de classe, 12 élèves sont assis sur des table-bancs ; la présence de leur maître, M. Diédhiou, retient leur liesse.

‘’Il y a deux enseignants qui sont absents pour maladie. C’est la raison pour laquelle vous voyez quelques enfants dans la cour. Aujourd’hui, nous avons procédé aux révisions. Ne vous fiez pas au fait de ne voir ni craie, ni cahier. Ce sont juste des révisions et non des cours d’acquisition. On échange simplement avec les enfants’’, explique l’enseignant.

« Depuis 7 heures 30, les enseignants sont présents au sein de l’école. Les élèves arrivent timidement. D’autres sont encore en vacances du fait de la célébration de la Tabaski », renseigne Khala Diop, le directeur de cette école élémentaire.

Mais pour M. Diédhiou, un instituteur, cette fête ne doit nullement servir de prétexte à l’absence des élèves.

« […] la Tabaski ne doit pas être une excuse à l’absence des élèves dans les classes. C’est censé être la rentrée aujourd’hui. Les parents savent bien que leurs enfants doivent regagner le chemin de l’école », martèle-t-il.

‘’Ne cherchons pas à justifier cette morosité. La réalité, nous la connaissons tous. La Tabaski a vidé les poches des parents. Mais sachez que, jusqu’à la fin du mois, il y aura encore des apprenants sans fournitures scolaires’’, explique de son côté M. Sy, enseignant à l’école élémentaire El Hadj Mour Diop Coumba Pathé (Dakar).

A l’école Berthe Maubert, au centre ville de Dakar, le décor est presque le même. Quelques parents ont pris d’assaut la direction pour les formalités d’inscription.

Seuls 97 élèves, soit moins de la moitié de l’effectif total, sont présents dans les salles de classe, selon Yacouba Coulibaly, le directeur de l’école.

‘’Parmi les élèves présents ce matin, souligne-t-il, nombreux sont ceux qui ont été transférés. Il est donc surtout question pour eux d’assurer leurs places au sein de l’école. Les anciens élèves, pour la plupart, sont encore en vacances. Tandis que tous nos enseignants sont présents.’’

‘’Le slogan ‘‘Ubbi tey, Jàng tey’’ est bien beau, mais qu’en fait-on ? car ces parents d’élèves qui appelaient en même temps que le gouvernement à une reprise effective des cours ce matin, ce sont eux qui retiennent les enfants en vacances ou par manque de moyens, du fait des dépenses liées à la Tabaski’’, fustige-t-il.

Aps

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget