dimanche , 23 juillet 2017
Renouveau des curricula au Sénégal : les contenus d’éducation à la santé de reproduction en cours de consolidation

Renouveau des curricula au Sénégal : les contenus d’éducation à la santé de reproduction en cours de consolidation

Le ministère de l’Education nationale (MEN) travaille à la révision du curriculum scolaire, l’occasion idoine de soutenir la prise en compte des préoccupations les jeunes en matière de santé sexuelle et de la reproduction, d’inégalités de genre et de violences de genre, afin qu’ils développent leur plein potentiel par l’éducation. Pour ce faire l’UNESCO et l’UNFPA ont appuyé du 26 au 30 septembre 2016 un atelier au cours duquel 18 experts, notamment des présidents de commissions pédagogiques du MEN se sont penchés sur les contenus d’éducation à la santé de la reproduction (ESR) proposés par la Coalition pour la santé de la reproduction des adolescents(es) et jeunes.

L’atelier, organisé à l’initiative de l’Association sénégalaise pour le bien-être familial (ASBEF), avait pour objectif de finaliser les contenus communs d’éducation à la santé de la reproduction (ESR) selon les directives et normes d’écriture curriculaire du MEN. Le document consolidé est le fruit d’un processus inclusif et participatif impliquant différents acteurs des ministères de l’éducation et de la santé et de l’action sociale, des agences des Nations Unies (UNESCO,UNFPA), diverses organisations de la société civile (ASBEF, FAWE, GEEP, OneWorld, RAES…) ainsi que des parents d’élèves, les jeunes, les enseignants, les parlementaires, les leaders religieux, etc.

Depuis 2012, ces acteurs de la société civile ont uni leurs forces autour d’une coalition pour la santé de la reproduction afin de soutenir le MEN dans le renforcement de l’ESR dans le cursus scolaire. Les contenus retenus en vue d’aider les adolescents et les jeunes à développer des comportements sains et durables, s’organisent en sept concepts clés adaptés à l’âge et aux réalités culturelles des apprenants. Dans ce processus, le Projet d’appui au renouveau des curricula (PARC) mis en place par le MEN constitue une véritable opportunité de doter le Sénégal de programmes scolaires alignés sur les standards de référence notamment les Principes directeurs internationaux sur l’éducation sexuelle, tout en étant ancrés dans la réalité du pays.

Les contenus proposés sont contextualisés dans les Objectifs de développement durable, notamment les cibles des objectifs 3 (santé et bien-être) et 4 (qualité de l’éducation). En effet, selon les propos de William Ngué, responsable adjoint de projet pour le secteur éducation de l’UNESCO, « renforcer les liens entre l’éducation et la santé à travers la prise en compte de l’ESR dans le curriculum scolaire a le double avantage pour les adolescents et les jeunes d’apprendre à être en bonne santé et d’être en bonne santé pour apprendre ».

Les trois jours de travaux avec les présidents des commissions pédagogiques ont permis de produire un document harmonisé consensuel qui décrit les éléments clés à prendre en compte dans le cadre de la réforme des programmes scolaires dont le PARC à la charge. A l’entame des travaux, sur une proposition du coordonnateur du PARC, le Pr Amadou Camara, les participant se sont mis d’accord sur le canevas de cadre conceptuel pour une intégration harmonieuse des contenus proposés par la coalition dans le respect de l’approche par compétences privilégiée par le pays dans l’écriture des nouveaux programmes scolaires. Sur cette base, en deux sous-ateliers de production ponctués de séances d’harmonisation en plénière, les participants ont formulé pour chacun des concepts clés de la santé de la reproduction une compétence globale, des éléments de compétences, des objectifs spécifiques et identifié les ressources corrélées aux cycles/étapes.

L’atelier a donc abouti à la production d’un document de référence pouvant servir de ressources pour une meilleure prise en charge des questions liées à la santé de la reproduction lors de l’écriture prochaine des nouveaux curricula de l’enseignement au Sénégal par les équipes pédagogiques disciplinaires.

Pour davantage d’informations à ce sujet contacter : Xavier Hospital (x.hospital(at)unesco.org) ou William Ngué (w.ngue(at)unesco.org) en charge de l’éducation à la santé et au bien-être au sein du Bureau régional multisectoriel de l’UNESCO à Dakar

 

Unesco

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget