mercredi , 13 décembre 2017
PROMOTION DES DROITS DES ENFANTS : DES BOITES A IDÉES INSTALLÉES DANS LES ECOLES

PROMOTION DES DROITS DES ENFANTS : DES BOITES A IDÉES INSTALLÉES DANS LES ECOLES

Des boîtes à idées dans les écoles publiques et privées du pays. Telle est cette innovation majeure que l’Ong Save The Children, en partenariat avec l’Association des juristes du Sénégal (Ajs), est en train d’installer à travers les départements de Pikine et de Guédiawaye. Ceci va permettre aux potaches de s’exprimer sur les droits de l’homme et les femmes qui sont victimes dans et à l’extérieur des écoles.  Le retard des enseignants, le mauvais entretien des toilettes, le droit à la santé, la protection, l’éducation, une bonne alimentation sont autant de moyens de protéger les élèves que d’avoir recours à leurs avis dans la boîte à idées.
Dorénavant les élèves victimes de violences par leurs aînés, de désagréments au niveau des écoles ou en dehors des établissements ou encore lorsqu’ils  constatent des dysfonctionnements liés à leur encadrement, ont la possibilité d’exprimer leur courroux. Des boîtes à idées conçues avec tout un impressionnant dispositif de sécurité sont en train d’être installées dans  chaque établissement scolaire.

Avant-hier, mardi 31 octobre, c’était le tour des écoles des départements de Guédiawaye et de Pikine d’expérimenter cette nouvelle pratique grâce à l’Ong Save The Children, en partenariat avec l’Association des juristes Sénégalais (Ajs).  La chargée de communication de l’Ajs, explique que c’est après avoir édité une brochure sur les droits humains, organisé une formation, lancé un concours et créé un club de droit pour les potaches, que les deux organisations sont en train d’initier dans chaque école une boîte à idées. Ceci va donner la possibilité aux enfants de s’exprimer quand ils sentent que leurs droits sont  bafoués dans  l’éducation, la santé, la protection, et un  meilleur environnement. Quant aux anomalies constatées, elles vont du retard de leurs enseignants, aux  toilettes des établissements scolaires mal entretenues, l’insalubrité et d’autres  griefs que les enfants peuvent dénoncer seul ou en groupe et  glisser leurs réclamations  dans la boîte. La chargée de communication de l’Ajs de faire remarquer aussi que les boîtes à idées seront installées dans tous les établissements scolaires du public comme du privé au Sénégal.

La coordinatrice du projet au niveau de l’AJS embouche la même trompette en soutenant que ces boîtes à idées seront ouvertes une fois par mois avec trois clés détenues par le représentant des élèves, l’association des juristes et de l’Ong Save The Children. Au-delà de cette boîte à idées,  un numéro vert (800 805 805) a été créé en cas d’urgence pour que les élèves puissent s’exprimer quand ils sont en train d’être violentés par leurs aînés ou quand ils constatent une question qui doit être prise en charge urgemment.  Le projet a déjà suscité un grand engouement auprès des élèves et  selon la coordinatrice, il va permettre au Sénégal d’être en phase avec la convention sur les droits des enfants qu’il a ratifiée.

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget