lundi , 11 septembre 2017
Mamadou Abdoul Sow, chef de la division de l’enseignement privé : « Le Groupe Yavuz Selim Sa est inconnu des registres du ministère de l’Education nationale »

Mamadou Abdoul Sow, chef de la division de l’enseignement privé : « Le Groupe Yavuz Selim Sa est inconnu des registres du ministère de l’Education nationale »

La société dénommée « Yavuz Selim » Sa, déclarant responsable autorisé d’établissements privés d’enseignement, « est inconnue des registres du ministère de l’Education nationale ». C’est la substance du communiqué du ministère de l’Education nationale.

Avant-hier, le président du Conseil d’administration de Yavuz Selim Sa tenait une conférence de presse au cours de laquelle il a informé de l’ouverture du capital de l’établissement à des Français qui détiennent désormais 64% des parts. Hier, la réaction de l’Etat du Sénégal, à travers le ministère de l’Education nationale, n’a pas tardé. « Suite aux déclarations parues dans la presse et relatives à la cession de 64% du capital d’une société Yavuz Selim à des privés français, le ministère de l’Education nationale tient à apporter les précisions suivantes », écrit d’emblée le chef de la Division de l’Enseignement privé du ministère, Mamadou Abdoul Sow.

Il signale d’abord que le Groupe Yavuz Selim compte 9 établissements scolaires disséminés dans les régions de Dakar (5), Thiès (1), Ziguinchor (1), Saint-Louis (1) et Kaolack (1). Trois de ces établissements, dont deux à Dakar et un à Thiès, ont reçu l’autorisation d’ouverture prévue par les textes législatifs et réglementaires régissant l’enseignement privé et la procédure d’instruction de cette autorisation est en cours pour les six autres. Ensuite, note M. Sow, dans les registres du ministère de l’Education nationale, « Yavuz Selim est juste une appellation donnée à des écoles relevant de l’Association internationale turque Baskent Egitim dont la création au Sénégal comme association étrangère a été autorisée par l’arrêté n°002686 du 16 avril 1998 » et qu’au cours des procédures et formalités d’ouverture des écoles Yavuz Selim, tout comme dans les arrêtés d’autorisation, « les déclarants responsables désignés, représentent l’Association Baskent Egetim et agissent en son nom, et non pour le compte d’une société Yavuz Selim ». D’après M. Sow, l’arrêté n° 002686 du 16 avril 1998 précité a été abrogé par celui n°18353 du 07 décembre 2016 qui « entraîne la cessation immédiate des activités de l’Association Baskent Egetim sur toute l’étendue du territoire national ». Dès lors, ajoute le chef de la Division de l’Enseignement privé, « Baskent Egetim n’est donc plus autorisée à mener des activités d’enseignement au Sénégal et l’Etat tient en à informer l’opinion et les parents d’élèves ». En d’autres termes, la société dénommée « Yavuz Selim », déclarant responsable autorisé d’établissements privés d’enseignement, « est inconnue des registres du ministère de l’Education nationale ; elle ne peut, en conséquence, gérer ou administrer aucun établissement scolaire privé », a informé Mamadou Abdoul Sow.

le soleil

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget