lundi , 4 juin 2018
Un Livre blanc préconise « un traitement de choc » des maux de l’école

Un Livre blanc préconise « un traitement de choc » des maux de l’école

La Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (COSYDEP) vient de sortir un Livre blanc dans lequel elle liste les maux l’école sénégalaise, assimilant au bout du compte le système éducatif sénégalais à « un grand malade » dont la guérison passe par « un traitement de choc ».

Le livre de 120 pages, articulé autour de grandes parties, se veut une contribution citoyenne de la COSYDEP aux concertations sur l’éducation et la formation, renseigne le sous-titre du livre intitulé « Pour la refondation de l’éducation et de la formation ».

La symbolique autour de la notion de maladie transparaît au fil des pages. Les auteurs évoquant dans leur document « sept plaies profondes, cinq affections de longue durée et vingt et une propositions clef pour remettre l’école sur les rails du succès ».

Dans sa partie intitulée « Les plaies qui gangrènent ce grand malade », ce Libre blanc fait état d’une « instabilité chronique », d’une « distribution inéquitable des structures et ressources éducatives. Il cite également une « gestion irrationnelle des ressources humaines » rendant également compte d’une « gestion inefficace des ressources financières ».

« Ces plaies peuvent à la longue brouiller la vue et constituer de véritables obstacles pour l’atteinte de la qualité de enseignements-apprentissages », relève le document.

Selon les auteurs de ce Libre blanc, « ces plaies nécessitent un traitement rapide puisque pour le moment, ce n’est que la surface qui est touchée alors que le mal peut être maîtrisée si on accepte d’y mettre un peu de volonté de part et d’autre ».

S’agissant des cinq affections dont souffre l’école, il établit que « plus profondes et plus graves que les plaies, elles nécessitent un traitement de choc ».

« Il est utile d’approfondir l’analyse diagnostique pour s’assurer du meilleur traitement et stopper l’évolution du mal depuis son origine », note le document.

Aussi, les auteurs qui ont travaillé à la production du livre ont-ils identifié 21 propositions clefs ou « thérapies de choc pour remettre l’école d’aplomb ». Les solutions préconisées sont rangées dans des catégories d’ordre technique et structurel, politique et managérial, financier, matériel et pédagogique.

Ces propositions mises ensemble devraient participer à la « refondation de notre système éducatif ». Il s’agit de répondre à certaines exigences, notamment « un diagnostic partagé suivant un consensus fort entre des acteurs regroupés dans une Alliance nationale et pourvus d’une Charte nationale et une vision holistique de l’école, du préscolaire à l’Université avec des ponts et passerelles ».

Ce Livre blanc a été présenté aux autorités et acteurs de l’école vendredi à l’hôtel de ville de Dakar, en présence du secrétaire général du ministre de l’Education nationale. Il est « le fruit de larges concertations à la base à partir d’une approche participative de tous les acteurs », a expliqué le coordonnateur de la COSYDEP, Cheikh Mbow.

« Le Livre est blanc sans coloration partisane, donc neutre, impartial, inclusif et destiné dans une approche citoyenne à faire progresser le système éducatif », a-t-il précisé.

Le document sera également versé comme contribution lors de la tenue des Assises de l’éducation prévues du 28 au 30 août à Dakar.

VIDÉO : Lancement du livre blanc sur l’école sénégalaise

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget