mardi , 12 décembre 2017
La formation des personnels de l’éducation : Un défi majeur pour le développement du capital humain (Pse)

La formation des personnels de l’éducation : Un défi majeur pour le développement du capital humain (Pse)

Le développement du capital humain est un pilier fondamental du Programme Sénégal Emergent (PSE) dans son axe 2. Au sein du ministère de l’Education nationale, l’opérationnalisation de ce volet important en matière de formation de nos personnels enseignants et administratifs est confiée à la Direction de la Formation et de la Communication à la tête de laquelle j’ai été nommé en 2014 par le Président Macky SALL, sur proposition du Ministre Serigne Mbaye Thiam. Et je trouve extrêmement important de s’arrêter périodiquement pour, à côté des nombreux défis nouveaux et anciens que nous connaissons, faire le point sur les pas de qualité qui sont franchis en vue d’aller vers leur résolution progressive, tel que décliné dans le Programme de l’Amélioration de la Qualité, de l’Equité et de la Transparence (PAQUET) .

Concernant le programme Développement Intégré de la Petite Enfance (DIPE), l’intégration du DIPE dans les référentiels de formation des Centres Régionaux de Formation des Personnels de l’Education (CRFPE) est effective. Mais il faut souligner que la formation initiale ne fait pas de distinction entre les maîtres. Ainsi, 1000 élèves-maîtres capables d’exercer aussi bien au DIPE qu’à l’élémentaire ont été formés en 2016. Et les CRFPE délivrent un Certificat de Fin de Stage (CFS) à tous les élèves-maîtres qui ont réussi à l’examen de sortie.

Les Inspections de l’Education et de la Formation (IEF) utilisatrices affectent selon les besoins à l’élémentaire ou dans les structures DIPE.

En outre la Direction de la Formation et de la Communication (DFC) en rapport avec l’Agence Nationale de la Petite Enfance et de la Case des Tout-Petits (ANPECTP) avait formé, en 2015, 200 animateurs polyvalents (AP) au CRFPE de Kolda, formationsanctionnée par un Certificat de Fin de Stage CFS/AP à la fin qui les dispense des épreuves écrites et orales du CEAP/CAP. En 2017, la deuxième cohorte au nombre de 219, est en cours de formation au CRFPE de Kolda. Cette importante décision offre des perspectives de carrière à ces acteurs qui se sont, pendant des décennies, dévoués sans contrepartie à l’Education.

Concernant le programme de l’Education de Base des Jeunes et des Adultes (EBJA), l’intégration de l’EBJA (alphabétisation, daaras et langues nationales) dans le référentiel de formation initiale des CRFPE est effective. Pour respecter l’option de Polyvalence, depuis 2015, tous les élèves-maîtres sont désormais  formés à l’EBJA. En 2016, 852 (option français) sur les 1000 élèves-maîtres ont été formés à l’EBJA. Toutefois, il a été noté que l’examen certificatif de fin de formation desdits élèves-maîtres polyvalents ne prend pas en compte, de façon effective, les acquis de l’EBJA.  C’est pour cette raison qu’en 2016, un cadre de certification intégrant l’EBJA a été élaboré pour imprimer une assurance qualité à la formation délivrée dans les CRFPE. Il doit d’ailleurs être partagé avec tous les acteurs des centres en 2017. Tout ceci s’est effectué dans le cadre d’un partenariat avec l’UNESCO. Cela démontre par ailleurs que la prise en charge institutionnelle de l’EBJA dans les CRFPE pour une meilleure inclusion des couches vulnérables est désormais une réalité.

Concernant le programme de l’Elémentaire, le nouveau référentiel élaboré mis en œuvre depuis 2015 dans les CRFPE est le fruit de l’appui de partenaires traditionnels du Ministère que sont l’AFD, l’ACDI, la Banque mondiale.  En 2016, 1000 élèves-maîtres dont 850 pour l’option en langue française et 150 en langue arabe ont été recrutés et formés avec ce nouveau programme. Aujourd’hui, 1850 sont en cours de formation. Ces résultats réalisés en trois ans sont un signe de vitalité des CRFPE, conformément aux instructions de Monsieur le Ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam. Mieux, le programme de formation est en train d’être évalué à mi-parcours à des fins de réajustement en vue d’une meilleure prise en charge de cet enseignant du 21èmesiècle qui a la délicate tâche de façonner les futurs agents de développement de notre pays, d’ici à l’horizon 2030.

On peut aussi souligner le déroulement selon les prévisions de la Formation Continue Diplômante des Instituteurs Adjoints (FCDIA). En 2015, les CRFPE ont formé 3154 instituteursadjoints dans le cadre de FCDIA ;en 2016 ,4836 ; en 2017, 2300 ont déjà été enrôlés en vue de subir la formation.

Toujours pour les titulaires de CEAP et dans la même logique de certification que la FCDIA, avec la phase expérimentale de l’Initiative pour la Formation à Distance des Maîtres (IFADEM) dans les académies de Kaolack et Fatick, 500 Instituteurs Adjoints sont enrôlés dans la formation qui a démarré depuis novembre 2016. L’examen de certification est prévu dans le courant du mois de septembre.

Pour 2017-2018, il est prévu d’en faire bénéficier 500 autres, mais en élargissant l’assiette à Kaffrine. Au total, avec l’accompagnement de l’APEFE, 1500 instituteurs adjoints bénéficieront de la formation.

De ce point de vue, le Gouvernement est en train de matérialiser l’accord pris avec les syndicats pour aller vers l’extinction du corps des titulaires de CEAP.

Sur un autre plan, dans le souci de matérialiser la directive présidentielle relative à l’Education Inclusive, un paquet de ressources produit sous l’accompagnement des partenaires que sont l’UNICEF, Save the Children et Sight Saver, a été mis à la disposition des CRPFE.110 formateursdes CRFPE ont été formés pour la prise en compte de l’Education inclusive dès la formation initiale. Le Guide du formateur et le livret de l’enseignant sont mis à la disposition des Centres.

Concernant la formation des personnels administratifs, une formation en Management stratégique des ressources humaines a été initiée par le Ministère au bénéfice des agents des bureaux ressources humaines de l’ensemble des  IA et IEF afin de relever leur niveau de connaissances sur la GRH. Cette formation s’est déroulée dans le CRFPE de Thiès. Le processus se poursuivra par un accompagnement individuel et pratique pour aboutir à l’élaboration et la soutenance d’un projet professionnel sur le management stratégique des ressources humaines par chacun des agents bénéficiaires de la formation.

Toujours pour accompagner la réforme en profondeur de notre dispositif de formation, en agissant cette fois-ci sur les infrastructures, 4 CRFPE sont en cours de construction très avancée dans les régions de Diourbel, Kaffrine, Kaolack, Louga, grâce à l’accompagnement du Programme d’Amélioration de la Qualité de l’Education de Base (PAQEEB). En outre, la JICA s’est investie dans la construction du CRFPE de Fatick, et le BCI, dans celui de Ziguinchor.

On peut donc constater que des performances positives ont été enregistrées en 2016. Toutefois, des efforts restent à faire pour une meilleure gestion de la formation des personnels de l’Education. En effet, cette situation ne devrait pas cacher le besoin énorme de formation pour renforcer la professionnalisation du personnel enseignant et non enseignant. Même si le personnel est de plus en plus qualifié, il devient urgent d’améliorer le niveau de professionnalisation des agents à travers un renforcement de la DFC et une amélioration de l’efficience des CRFPE, pour une meilleure prise en charge de leurs missions. De ce point de vue La mobilisation des ressources, les résistances aux changements et le renforcement de capacités des acteurs constituent les défis majeurs à relever.A cet effet, un plan triennal de redynamisation de la formation des personnels de l’Education a été conçu dans l’optique d’agir sur la formation continue comme levier pour renforcer de manière durable les compétences de nos ressources humaines. Dans le court terme, le plan de développement organisationnel et professionnel des centres va être mis en œuvre avec l’accompagnement de nos partenaires techniques et financiers.

En définitive, toutes ces initiatives novatrices entrent dans le cadre de la matérialisation de l’orientation stratégique 2 du PSE relative, au développement du capital humain auquel le chef de l’Etat Macky Sall attache beaucoup de prix et qui constitue la voie incontournable pour un pays qui se veut émergent.

 

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget