jeudi , 30 mars 2017
Infrastructures scolaires : En réhabilitation, le lycée Mariama Bâ opérationnel à la rentrée

Infrastructures scolaires : En réhabilitation, le lycée Mariama Bâ opérationnel à la rentrée

La Maison d’éducation Mariama Bâ de Gorée est en train d’être réhabilitée grâce à un financement de la Banque mondiale évalué à 868 millions de FCfa. En visite sur le site, le ministre de l’Education nationale s’est félicité de l’état d’avancement des travaux.

La Maison d’éducation Mariama Bâ de Gorée sera opérationnelle avant la rentrée scolaire prochaine. L’assurance a été donnée par Mamadou Bâ, chef des travaux de réhabilitation de l’école. Il s’exprimait, avant hier jeudi, lors de la visite de chantier du ministre de l’Education nationale accompagné de ses collaborateurs chargés des constructions scolaires. Serigne Mbaye Thiam a pu constater l’état de dégradation avancée de l’établissement. Sur place, il a constaté l’insécurité dans laquelle se trouvaient élèves, enseignants et personnel.
Pourtant, l’école est parvenue à enregistrer 100 % au baccalauréat et au brevet de fin d’études moyennes (Bfem). Suffisant pour que les autorités éducatives fassent de sa réhabilitation une sur-priorité gouvernementale. D’ailleurs, a souligné le ministre, sa réfection totale est une recommandation du président de la République qui, selon lui, veut que le cap de l’excellence soit maintenu et que « Mariama Bâ reste ce qu’il a toujours été dans le système éducatif. C’est-à-dire un creuset d’excellence pour les filles ».

Toutefois, M. Thiam a fait remarquer que la construction du mur de clôture se fera suite à une étude technique approfondie, avec des arbitrages budgétaires, du fait de la position de l’école. Il a aussi informé que le projet de réhabilitation financé par la Banque mondiale à hauteur de 868 millions de FCfa a été ficelé pour une durée d’exécution de sept mois. Bassirou Ndom et Catherine Sarr, respectivement président de l’Association des parents d’élèves et proviseur du lycée, se sont réjouis de cette réhabilitation. Construite en 1978 sous le nom de la Maison d’éducation de l’Ordre national du Lion, l’école ne recevait, à l’époque, que les filles dont les pères étaient décorés dans l’Ordre national du Lion.

C’est en 1984 que Iba Der Thiam, alors ministre de l’Education nationale, baptisa l’établissement « Maison d’éducation Mariama Bâ », au nom d’une célèbre romancière sénégalaise. Depuis lors, le critère d’admission se fait sur la base des performances des élèves et non sur le statut du père. Ainsi, l’établissement reçoit les meilleures filles admises à l’entrée en sixième, quel que soit le statut socioprofessionnel des parents. Cependant, la donne a changé, car à partir de la prochaine rentrée, les meilleures filles admises à l’entrée en sixième devront passer des tests de sélection pour pouvoir entrer à Mariama.

 A LIRE :

– Déclaration du Professeur Ibrahima THIOUB, Recteur de l’UCAD

– Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’éducation nationale : « L’utilisation des langues nationales est le seul moyen d’améliorer les enseignements »

– UGB : un master pour combler le déficit d’interprètes et de traducteurs

– Un Livre blanc pour  »la refondation de l’éducation et de la formation » lancé ce vendredi à 15h

 

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget