jeudi , 20 juillet 2017
Fuites sur le Bac général au Sénégal : WhatsApp indexé

Fuites sur le Bac général au Sénégal : WhatsApp indexé

Après les soupçons de fraude évoqués dans les épreuves anticipées de philosophie, c’est autour de celles du français, d’histoire et de géographie d’être salies par une affaire de fraude massive à l’examen du Bac général 2017. Le réseau social WhatsApp encore indexé. Avant l’heure, certains candidats avaient déjà à leur disposition des épreuves qui circulaient sur le réseau social.

« Les épreuves de français, d’histoire et de géographie des séries littéraires sont reprogrammées lundi après les fraudes constatées lors du baccalauréat général », a annoncé, mercredi 05 juillet 2017 à Dakar, le Directeur général de l’Office du Bac, Babou Diakham.

Il s’exprimait lors d’une conférence de presse. M. Diakham a confirmé les soupçons de fuites dont la presse a fait état sur les épreuves de français, d’histoire et de géographie du baccalauréat 2017. « Nous avons été interpellés à ce sujet, par des présidents de jury, des chefs de centre et des superviseurs dans la nuit de mardi, qu’il y a eu des fuites dans certaines épreuves disponibles avant le début des examens. Des vérifications ont été faites et nous avons décidé d’annuler l’épreuve de français des séries littéraires, qui devait se dérouler mercredi matin par souci d’équité », a déclaré le Directeur de l’Office du Bac.

Selon M. Diakham « deux candidats ont été surpris avec les épreuves avant qu’elles ne soient distribuées. Cela suffit pour entacher la crédibilité de l’évaluation. « Les fuites font partie des risques dans l’organisation des évaluations, c’est ce qui explique toutes les garanties autour du choix des sujets. Nous promettons que tout sera mis en œuvre pour que ce Bac 2017 se poursuive dans les meilleures conditions », a assuré le Directeur de l’Office du bac.

Critiqué de toute part, le directeur de l’Office du Bac continue sa mission. Il a dit à qui veut l’entendre qu’il ne va pas démissionner malgré tous les manquements notés cette année dans l’organisation de l’examen du Bac général 2017.Le procureur de la République qui a pris le dossier en main a confié l’enquête à la section de recherche de la Gendarmerie. Des enquêteurs étaient ce jeudi 6 juillet dans les locaux de l’Office du Bac, selon la RFM, radio privée de Dakar.

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget