samedi , 22 juillet 2017
Fast-food : les enfants sont influencés par la publicité

Fast-food : les enfants sont influencés par la publicité

Selon une nouvelle étude américaine, les enfants de moins de 6 ans seraient particulièrement vulnérables aux messages publicitaires en faveur des fast-food.

Le 6 décembre 2016, une proposition de loi visant à interdire les publicités durant les programmes TV destinés aux enfants a été votée au Sénat. Une mesure importante puisque, comme le souligne une récente étude menée par la Geisel School of Medicine at Dartmouth (aux États-Unis), les enfants sont particulièrement sensibles aux messages publicitaires en faveur des fast-food…

Les chercheurs américains (dont les travaux ont été financés par le National Institutes of Health, l’équivalent de notre ministère de la Santé) ont travaillé avec un groupe de 548 parents dont les enfants avaient en moyenne 4,4 ans – les enfants n’étaient pas scolarisés. Les parents devaient évaluer le temps que leur enfant passait devant l’écran, sa consommation de fast-food ainsi que les chaînes regardées.

PAS DE TÉLÉVISION AVANT L’ÂGE DE 3 ANS !

Résultat ? Les scientifiques ont constaté un lien entre le temps passé devant la télévision et la consommation de fast-food : ainsi, une exposition « modérée à importante » augmentait de 30 % le risque de manger au fast-food durant la semaine. Les scientifiques notent également que McDonald’s est la marque la plus fréquemment citée par les parents (et 79 % des enfants interrogés la connaissaient) : cette société représente aussi les ¾ des publicités dans la catégorie « fast-food » diffusées à la télévision.

« Avant l’âge de 6 ans, les enfants n’ont pas des capacités de discernement suffisantes pour faire la différence entre un programme TV et une publicité : ainsi, ils sont particulièrement vulnérables aux spots publicitaires, expliquent les chercheurs, dont les travaux ont été publiés dans le journal spécialisé Public Health Nutrition. Par ailleurs, c’est durant cette période que les habitudes alimentaires s’installent. Les parents doivent donc être vigilants. »

Pour rappel, la plupart des pédopsychiatres recommandent de ne pas mettre un enfant devant un écran avant l’âge de 3 ans. Entre 3 et 6 ans, la télévision est tolérée, mais pas plus de 60 minutes par jour et toujours sous la surveillance d’un adulte..

Top Santé

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget