jeudi , 30 mars 2017
Éducation et formation professionnelle : 41 directives pour une année scolaire apaisée

Éducation et formation professionnelle : 41 directives pour une année scolaire apaisée

Le conseil interministériel consacré à la rentrée scolaire a duré 4 tours d’horloge. Dans le domaine de l’éducation, le Premier ministre a donné 28 directives au ministre Serigne Mbaye Thiam et 13 autres à Mamadou Talla de la Formation professionnelle et technique. Ces directives ont trait, entre autres, à l’amélioration de la qualité des enseignements-apprentissages, l’équité et la gouvernance. L’objectif est de pacifier l’espace scolaire.
Le gouvernement veut une année scolaire 2014-2015 apaisée. Dans cette perspective, pour l’Education nationale, 28 directives ont été retenues à l’issue du conseil interministériel sur la rentrée scolaire. Faisant le résumé de la rencontre qui a duré près de 4 tours d’horloge, Serigne Mbaye Thiam a rappelé l’engagement pris par le Premier ministre, Mahammed Boune Abdallah Dionne, lors de la clôture des Assises de l’éducation et de la formation de tenir un conseil interministériel de préparation de la rentrée scolaire au plus tard en fin septembre. « Le conseil interministériel est un moment de dialogue politique et technique pour avoir une rentrée scolaire bien préparée et une année scolaire apaisée », a dit M. Thiam.

Il a indiqué qu’au cours de la rencontre, lui et son collègue de la Formation professionnelle ont  présenté les atouts de leurs secteurs, les réalisations, les défis, les contraintes et difficultés qui méritaient une harmonisation et une action interministérielle pour permettre d’atteindre les résultats escomptés pour l’année 2014-2015.
Il a précisé que les Assises de l’éducation et de la formation ont été un moment de dialogue national sur le système éducatif. Après, a-t-il poursuivi, il y a eu  la réunion, le 23 septembre dernier, du Comité de suivi du protocole d’accords signé en février 2014 avec les syndicats. Selon le ministre, l’ensemble de ces initiatives permettent d’espérer une année scolaire apaisée avec des enseignements de qualité. « Au terme de la rencontre, le Premier ministre a retenu 28 directives pour une année scolaire pacifique et de performance pour les élèves », a-t-il déclaré.

Formation professionnelle et technique
Ces directives ont trait, entre autres, à l’amélioration de la qualité des enseignements-apprentissages, l’équité et la gouvernance du système éducatif et de la formation.
Il est aussi prévu de nouveaux comités de gestion dans les écoles qui vont, selon le ministre, favoriser une augmentation du budget consacré à chaque élève qui va passer de 400 à 3500 FCfa. Par ailleurs, Serigne Mbaye Thiam a confirmé que les dates de la rentrée des classes sont fixées les 29 septembre et 8 octobre prochain respectivement pour les enseignants et les élèves. Il a précisé que pour les réunions de conseil, elles peuvent se tenir entre le 29 septembre et le 1er octobre en fonction des concertations dans les établissements. Le ministre a invité les parents d’élèves à demander à leurs enfants de rejoindre les classes à la date indiquée.
Concernant l’Enseignement technique et la Formation professionnelle, 13 directives ont été retenues par le gouvernement. « Nous avons  13 directives que nous allons respecter, car il s’agit, pour la plupart,  de directives à incidence financière », a précisé Mamadou Talla, ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat. Il a rappelé la volonté du Président Macky Sall de faire en sorte que la formation professionnelle soit  au cœur du Plan Sénégal émergent (Pse) où le capital humain est très important. A cet effet, des structures nouvelles seront créées et des équipements nécessaires acquis pour accompagner les jeunes dans les secteurs de l’agriculture et les Btp. M. Talla a soutenu que notre pays a besoin de jeunes bien formés pour occuper les emplois dans les chantiers du chef de l’Etat.

Les acteurs appelés à mettre un terme aux crises récurrentes
Le Premier ministre a invité les acteurs de l’éducation à mettre un terme aux nombreuses crises qui paralysent le système depuis une dizaine d’années. « Une approche inclusive qui privilégie le dialogue est une nécessité pour démarrer une année scolaire apaisée et garantir aux élèves des enseignements et apprentissages de qualité », a dit Mahammed Boune Abdallah Dionne. « En effet, depuis une dizaine d’années, le système éducatif sénégalais connaît des crises multiformes et récurrentes, nourrissant continuellement des revendications d’enseignants, d’étudiants et d’élèves. Vous conviendrez avec moi d’y mettre fin », a-t-il dit. M. Dionne a annoncé la convocation prochaine, par le chef de l’Etat, Macky Sall, d’un conseil présidentiel sur les recommandations des Assises de l’éducation et de la formation tenues fin août dernier. Revenant sur le conseil interministériel, il a indiqué qu’il visait 3 objectifs : faire le bilan de l’année scolaire 2013-2014, identifier les mesures adéquates pour un bon déroulement de celle qui va démarrer bientôt et adopter des propositions de directives.

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget