dimanche , 23 juillet 2017
Éducation et formation : Un accord de siège signé entre le Sénégal et l’Ucao

Éducation et formation : Un accord de siège signé entre le Sénégal et l’Ucao

Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye et Jean Paul Abel Mamba, représentant du chancelier de l’Université catholique de l’Afrique de l’ouest, ont signé un accord de siège.

L’accord de siège signé hier entre le Sénégal et l’Université catholique de l’Afrique de l’Ouest (Ucao) illustre le long compagnonnage très bénéfique entre le gouvernement du Sénégal et l’Eglise catholique de façon générale, selon Mankeur Ndiaye. Selon le chef de la diplomatie sénégalaise, la création, en 2001, de L’Ucao avec à terme, l’implantation d’une unité universitaire dans chaque pays membre procède de la volonté très noble des Evêques de la Conférence épiscopale régionale de l’Afrique de l’Ouest (Cerao), d’appuyer les efforts des gouvernements de la sous-région pour répondre à un besoin sans cesse croissant, en éducation et en formation.

« Cette heureuse initiative qui découle d’un constat lucide des difficultés que nos Etats éprouvent face à la délicate et urgente question de la formation d’une population majoritairement jeune a vite trouvé un écho favorable auprès de nos gouvernements », a affirmé Mankeur Ndiaye. Le ministre a indiqué que c’est pour ces raisons que le chef de l’Etat Macky Sall, accordant une attention toute particulière à l’action de l’Eglise catholique au Sénégal, lui a instruit de procéder à la signature de cet accord de siège. Car les dirigeants de l’Ucao contribuent, de manière inestimable, à l’éducation et à la formation de la jeunesse.

« C’est ainsi que le Sénégal, à l’instar du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire et du Togo a signé le 10 novembre 2008, un accord de siège avec l’Ucao pour la mise en place de l’unité universitaire de Ziguinchor (Coubalan) à laquelle sont aujourd’hui affiliés plusieurs instituts d’enseignement supérieur », a laissé entendre le ministre.

Mankeur Ndiaye a indiqué que depuis la signature de son accord de siège, l’Ucao s’est toujours évertuée à la réalisation de ses ambitieux programmes d’investissements destinés à accroître la capacité d’accueil de ses différents établissements qui atteindra, à terme, 10.000 étudiants.

De son côté, Jean Paul Abel Mamba, représentant du chancelier de l’Ucao, a dit son souhait que le président de la République inaugure cette unité universitaire de Ziguinchor en mai 2017. D’après lui, cet outil de création de valeur est susceptible de participer au Plan Sénégal émergent (Pse). « Notre institution a pris l’exacte mesure de la problématique de la demande en enseignement supérieur dans nos pays, ainsi que la nécessité d’apporter une réponse qualitative à l’absorption des bacheliers », a-t-il fait remarquer.

Pour l’archevêque de Dakar, Benjamin Ndiaye, l’unité d’Ucao de Ziguinchor va prendre en compte l’enseignement des chercheurs. « Cet accord de siège est important, car il va nous faciliter notre travail. La formation amène la prospérité, le développement », a-t-il commenté, avant de dire que la devise de l’Ucao, est : « savoir, foi et action ».

Le soleil

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget