jeudi , 22 juin 2017
Diarry Sow, Miss Sciences 2016-2017 : Dans la continuité du culte de l’excellence

Diarry Sow, Miss Sciences 2016-2017 : Dans la continuité du culte de l’excellence

Honorée d’abord meilleure scientifique régionale, puis nationale, Diarry  Sow fait la fierté du nouveau lycée scientifique et d’excellence de Diourbel. De retour dans sa ville adoptive, la native de Mbour décline son ambition de remporter le prix du prochain concours général.

‘’Je vais à Dakar pour remporter le prix national de miss sciences’’, avait déclaré avec aplomb Diarry Sow, le 20 mai dernier à la salle de conférence de la mairie de Diourbel,  au moment de recevoir le trophée de meilleure scientifique de la région de Diourbel. La native de Mbour (Région de Thiès) a relevé le défi, huit jours après. Ainsi, en dix jours, elle a été deux fois distinguée devant ses camarades. Pensionnaire du lycée scientifique et d’excellence de Diourbel, sacrée meilleure fille scientifique, Diarry Sow était sous les projecteurs lundi dernier, au théâtre national Daniel Sorano.

Ce jour là, cameramen et photographes se sont précipités pour immortaliser l’image de cette jeune demoiselle de teint clair recevant des  mains du ministre de l’Éducation nationale, Serigne Mbaye Thiam, le premier prix de la sixième édition de miss Sciences.  ‘’J’ai été  motivée par l’espoir de toute la région de Diourbel qui reposait sur mes épaules. Je savais aussi  que l’école comptait sur moi et je n’avais pas le droit de les décevoir’’, déclare-telle au lendemain de son retour de la capitale sénégalaise.

Cette réaction de Diarry Sow renseigne sur l’importance  qu’elle a accordée  aux attentes  de l’inspecteur d’académie de Diourbel, Gana Sène. ‘’Elle a montré un très bon niveau  pendant le concours. La région  compte sur elle   pour  le concours national’’, soulignait l’inspecteur lors de la cérémonie de remise des prix aux lauréates du concours régional miss sciences et mathématiques. Finalement, Diarry Sow n’a pas déçu ses condisciples, le personnel de son établissement, les autorités académiques et administratives de la région de Diourbel.  Elle a inscrit son nom et celui de son établissement d’origine dans les annales du concours de miss Sciences  réservé aux filles inscrites en classe de Seconde des séries S1/S2.

Sur les 32 miss venues des différentes académies du Sénégal, c’est elle qui a réalisé la meilleure moyenne générale (18,50/20). Cela grâce aux notes de 20/20 en Mathématiques, 18,80/20 en sciences physiques, 16,70/20 en Sciences de la vie et de la terre) qu’elle a obtenues dimanche dernier.

Trouvée au lycée scientifique d’excellence de Diourbel vingt quatre heures après  sa distinction, Diarry Sow  reste  calme, humble et sereine.  Elle n’est pas transportée de joie. La demoiselle a la tête tournée vers de nouveaux défis. ‘’J’ai déjà tourné cette page. Je me concentre maintenant sur les études pour réussir au concours général de l’année prochaine’’, souhaite l’ancienne élève du  complexe international Keur Madior de Mbour.  Elle est dépeinte par ses encadreurs au lycée scientifique et d’excellence de Diourbel comme une élève exemplaire. ‘’Elle est une élève polie et respectueuse qui s’inscrit dans la continuité de son admission à cet établissement d’élite’’, témoigne le proviseur du lycée scientifique d’excellence de Diourbel, Ousmane Sagna.

Pour lui, ce succès constitue une grande satisfaction pour ce nouvel établissement ouvert cette année. Pourtant, le déroulement du calendrier scolaire au lycée scientifique et d’excellence de Diourbel ne militait pas en sa faveur. Cet établissement, ouvert au mois de novembre 2016, a démarré ses cours deux mois après les autres lycées du Sénégal.  Mais, malgré ce retard accusé, Diarry Sow  s’en est sortie. Cela grâce à l’appui du corps professoral de son école. ‘’Quand on nous a présenté les thèmes du concours,  il  y avait des chapitres que nous n’avions pas encore abordés. Elle a réussi, grâce à son intelligence. Ses professeurs lui ont expliqué en une semaine ces points’’, souligne le proviseur.

Diarry Sow, née le 17 septembre 2000 à Mbour, a débuté  ses études  aux Parcelles Assainies (Dakar) où elle a suivi le cours d’initiation (C.I)  et le cours préparatoire (C.P). Elle  a ensuite poursuivi le cycle élémentaire dans le département de Thiès.  Après  son Certificat de fin d’études élémentaires (CFEE) en 2012,  elle s’est inscrite au complexe international Keur Madior de Mbour d’où elle est sortie avec le Brevet de fin d’études moyennes (BFEM) en juillet 2016. Orientée en classe de seconde S1/S2, la demoiselle Sow réussit tout de même le concours d’entrée au Lycée scientifique et d’excellence de Diourbel au mois de novembre 2016. A l’issue de ce concours très sélectif, elle est classée quatrième, derrière trois garçons. Avec une moyenne semestrielle de 17,68/20 pour l’année académique 2016-2017, elle est classée première de  l’unique classe de Seconde S1/S2 du lycée scientifique d’excellence et devance, cette fois-ci, ceux qui l’avaient fait au concours d’entrée.

Les bonnes moyennes qu’elle a engrangées dans les disciplines scientifiques : mathématiques, sciences physiques et sciences de la vie et de la terre, lui ont permis de  participer au  concours régional  de miss Sciences régionale organisé par l’inspection d’académie de Diourbel. Dans cette compétition à laquelle les filles ayant obtenu une moyenne semestrielle supérieure ou égale à 14/20 dans les disciplines scientifiques étaient autorisés à prendre part,  Diarry Sow  est sortie première pour représenter la région de Diourbel au niveau national.

Cette pensionnaire du lycée scientifique d’excellence de Diourbel, sacrée meilleure scientifique sénégalaise en 2017, a désormais les yeux rivés sur le trophée de  meilleur prix du concours général de l’année académique 2017-2018.

enquêteplus

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget