vendredi , 31 mars 2017
Vers un Forum mondial pour les sciences en Afrique : Pour promouvoir l’émergence d’une jeunesse imbue de science et de technologie

Vers un Forum mondial pour les sciences en Afrique : Pour promouvoir l’émergence d’une jeunesse imbue de science et de technologie

Le comité de pilotage national du Forum mondial pour les sciences en Afrique a mobilisé, hier, les intervenants clés de l’Assemblée nationale, des décideurs politiques, du secteur de la science, de la technologie, de l’industrie et de la société civile. La séance de partages a été suivie d’une conférence de presse.

En partenariat avec le gouvernement sénégalais sous l’exécutif du ministre Mary Teuw Niane, l’équipe de African institue for mathématical sciences (AIMS) prépare une rencontre sur les sciences à Dakar à partir du 8 mars 2016. Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Mary Teuw Niane, qui présidait cette rencontre d’échange a indiqué qu’il s’agit d’une Plateforme pour la communauté panafricaine de jeunes scientifiques qui favorise l’émergence ou la construction d’une communauté d’échanges scientifiques au tour des progrès et innovations techniques. Entre autres objectifs majeurs, il importe pour lui, de créer le lien entre le milieu des sciences, le secteur privé, le secteur public, le secteur du non- lucratif, de favoriser le partage entre les jeunes scientifiques africains et tout le monde qui les entoure.

A l’initiative de African institue for mathématical sciences (AIMS) et en collaboration avec la Fondation Robert Bosch, le Next Einstein Forum (NEF) est un nouveau Forum mondial pour la science centré sur les problématiques et enjeux de la science en Afrique. Après avoir salué la volonté ferme du gouvernement sénégalais, M. Thierry Zomahoun Pdg de AIMS NEI Bénin a souligné que ce forum a pour objectif de contribuer fortement à l’insertion du continent africain dans la scène scientifique mondiale. Il fait partie des scientifiques qui pensent que pour réussir il faut travailler de façon objective dans le domaine des sciences et techniques.

Environs 500 participants sont attendus. Au moins 10 chefs d’Etat doivent être présents. Une quinzaine de prix Nobels sera invitée. M. Thierry Zomahoun a révélé que ce qui fait le caractère distinctif est que ce Forum est constitué de jeunes de la quarantaine. Il s’agit, a-t-il précisé, de jeunes africains qui sont en train de développer, d’innover, de créer, d’inventer dans les domaines financier, des nouvelles technologies, de l’agriculture, de l’épidémiologie. « Nous voulons promouvoir l’émergence d’une jeunesse imbue de science et de technologie », a-t-il relevé. En plus de ces jeunes qui sont au nombre d’une quinzaine, les organisateurs de ce forum sont en train de recruter de ‘’jeunes ambassadeurs scientifiques du continent’’ qui seront âgés de 40 à 42 ans.

La fin de cette rencontre a été marquée par la signature d’un protocole d’accord entre le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et l’African institue for mathématical sciences.

Ch. Seck NDONG      

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget