mardi , 23 mai 2017
Des fraises contre le cancer du sein ?

Des fraises contre le cancer du sein ?

Et si manger régulièrement des fraises pouvait nous protéger contre le cancer du sein ? C’est ce que suggère une nouvelle étude européenne réalisée sur des souris.

Sur les marchés français, la saison des fraises va bientôt commencer. Gariguette, Charlotte, Mara des bois… On les déguste de mai à août, avec une p’tite pointe de chantilly. Mais saviez-vous que les fraises sont également excellentes pour notre santé ? D’après une nouvelle étude menée conjointement par la Polytechnic University (en Italie) et par la European University of the Atlantic in Santander (en Espagne), nos fruits préférés pourraient même lutter… contre le cancer du sein.

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont réalisé deux expériences. La première consistait à cultiver des tumeurs agressives in vitro puis à traiter celles-ci avec de l’extrait de fraise, administré à différentes concentrations (entre 0,5 et 5 mg/ml) durant un maximum de 72 heures.

« CE QUI FONCTIONNE SUR LES SOURIS NE FONCTIONNE PAS FORCÉMENT SUR LES HUMAINS »

Résultat ? Les scientifiques ont découvert que les antioxydants contenus dans l’extrait de fraise (les polyphénols en particulier) perturbaient le processus de division des cellules cancéreuses ainsi que leur migration. En outre, les molécules contenues dans le traitement réduisaient l’expression de certains gènes, impliqués dans le processus métastatique.

Deuxième expérience, cette fois réalisée sur des souris : durant 5 semaines, un groupe de souris a reçu une alimentation « normale » tandis qu’un autre groupe bénéficiait d’une alimentation enrichie en fraises à hauteur de 15 %. Toutes souffraient de tumeurs agressives. Au terme de l’expérience, les chercheurs ont constaté que les souris du groupe 2 présentaient des tumeurs moins développées (en termes de volume et de poids) que celles du groupe 1.

Ils tiennent cependant à nuancer leur découverte : « ce qui fonctionne sur les souris ne fonctionne pas forcément sur les humains. Le cancer du sein est une pathologie complexe et des études complémentaires sont nécessaires. » Quoi qu’il en soit, ils nous conseillent de consommer entre 10 et 15 fraises par jour, bio et non-traitées bien sûr. Miam !

Top santé

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget