samedi , 1 avril 2017
Crise scolaire : les négociations achoppent sur  »cinq questions majeures » (ministre)

Crise scolaire : les négociations achoppent sur  »cinq questions majeures » (ministre)

 »Cinq questions majeures » cristallisent les négociations entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants, a déclaré, vendredi à Dakar, le ministre de la Fonction publique, de la Rationalisation des effectifs et du Renouveau du service public, Viviane Laure Elisabeth Bampassy.

 »Il s’agit de la question de la validation qui a trouvé son épilogue aujourd’hui (vendredi) avec le vote de la loi (sur le statut général des fonctionnaires) et les lenteurs administrateurs’’, a-t-elle dit devant les députés.

Les députés ont voté vendredi à l’unanimité le projet de loi complétant la loi relative au statut général des fonctionnaires, qui permettra aux enseignants de valider leurs années de volontariat, vacatariat et de contractualisation.

Selon Viviane Laure Elisabeth Bampassy, les lenteurs retardent le déroulement normal des avancements des agents de l’État et des enseignants en particulier qui constituent plus de 60 % du personnel de l’État.

 »Ces lenteurs concernent pour l’essentiel la délivrance des actes administratifs (intégration, avancement, radiation). Ce retard s’explique par les mouvements d’intégration universelle que nous avons connus à partir de 2008 », a-t-elle relevé.

 »A partir de cette année-là, a-t-elle expliqué, les enseignants étaient intégrés dès lors qu’ils ont leur diplôme professionnel. Ce qui fait qu’au ministère de la Fonction publique, il y a un flux important d’actes à traiter’’, a dit le ministre en charge de la Fonction publique.

 »Nous avons mis en place un Plan de résorption des actes administratifs appelé opération coup de poing qui a mobilisé l’essentiel des agents de la Direction de la Fonction publique. Celui-ci s’est déroulé du 9 au 31 mars. Au 1er avril, nous avons 3 310 projets élaborés et qui concernent 26 319 agents’’, a-t-elle indiqué.

Viviane Laure Elisabeth Bampassy a assuré que ses services vont mettre à profit le mois d’avril pour procéder à la signature de l’ensemble de ces actes.

 »Et nous espérons qu’à la fin du mois d’avril, cette préoccupation sera vraiment derrière nous. Ces lenteurs administratives trouveront bientôt une solution définitive et pérenne avec la dématérialisation de ces actes », a souligné le ministre.

 »Nous avons un calendrier de mise en œuvre qui va nous permettre de numériser toutes les données du fichier central. Ce fichier en voie d’être numériser au plus tard le 17 avril 2015, nous aurons fini de reprendre toutes les données’’, a-t-il promis.

Le ministre de la Fonction publique a souligné que le troisième point qui cristallise l’attention des syndicats d’enseignants est lié à l’habitat.

 »Le Premier ministre a donné des instructions au ministre de l’Habitat pour identifier, avec les syndicats et les coopératives des espaces qui leur seront alloués (…)’’, a soutenu le ministre.

Il a ajouté que le paiement des rappels est aussi une des causes des lenteurs administratives.

 »Pour cela, le ministre du Budget a été instruit de prendre toutes les dispositions. A partir du mois de mai, les rappels seront payés progressivement au ministère de l’Économie et des Finances. Le ministre du Budget a pris cet engagement’’, a précisé Viviane Laure Elisabeth Bampassy.

Le secteur de l’éducation est perturbé depuis février par une série de grèves des syndicats d’enseignants.

Les syndicats d’enseignants ont déroulé plusieurs plan d’action dont des grèves, débrayages et marches pour amener le gouvernement à l’application effective des points de revendications inscrits dans le protocole d’accords signé le 14 février 2014.

Les syndicats d’enseignants dénoncent également ‘’les lenteurs administratives’’ dans le traitement de leurs dossiers administratifs et exigent l’alignement de l’indemnité de logement.

Des députés et des membres du Conseil économique, social et environnemental (CESE), des dignitaires religieux mènent des médiations depuis quelques semaines pour l’apaisement du climat social dans le secteur de l’enseignement.

Aps

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget