jeudi , 22 juin 2017
Consultation Régionale de Dakar sur le Dividende Démographique : Un faisceau d’opportunités économiques durables  pour l’insertion  des jeunes

Consultation Régionale de Dakar sur le Dividende Démographique : Un faisceau d’opportunités économiques durables pour l’insertion des jeunes

Sous l’égide du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), en partenariat avec les Ministres  de la santé de l’Afrique de l’Ouest et de la Mauritanie, des organisations confessionnelles et de jeunesses entre autres, se tient à Dakar les 26 et 27 Octobre courant, un atelier sous régional axé sur le dividende démographique. L’objectif  étant  d’accélérer la croissance économique  et le développement national.

Le dividende démographique procède d’un faisceau d’opportunités  économiques  majeures pour les jeunes en âge de travailler. Son objectif à long   terme  étant d’investir dans leur autonomisation, leur éducation et leur emploi pour un développement durable. D’après les statistiques 2015 du ministère de la santé,   les indicateurs de santé maternelle  et infantile  mérite une attention particulière : la mortalité infantile malgré une réduction significative, reste élevée à  64  pour 1000 (PRB). Le taux de mortalité maternelle en Afrique de l’Ouest  reste  élevé à 539 pour 100,000 naissances vivantes, malgré une réduction au niveau global (mondial) de 40%.La  fécondité des  adolescentes est également élevée là où les mariages précoces sont les plus pratiqués. L’Afrique de l’Ouest a le plus grand pourcentage de femmes âgées  entre  20 et 24 ans mariées avant 18 ans (2 filles sur 5 mariées avant 18 ans) de même que le plus grand pourcentage qui rapporte  une naissance avant 15 ans. Ces mêmes statistiques précisent aussi  que la population en âge de travailler  devrait doubler en 2050 avec un accroissement de 442 millions (dont 40%  ont moins de 15 ans à 1,4 milliard entre 2000 et2050.Avec un accroissement annuel de 1,2%  par an pour les prochaines 50 années, la population  adolescente et jeune en Afrique va augmenter de 325 millions à 660 millions entre 2010 et 2060 .Et comme la situation sanitaire et démographique d’un pays est intimement liée à la croissance économique, la forte proportion des jeunes en âge de travailler constitue une opportunité et pourrait  booster la croissance économique de l’Afrique  à l’instar des pays asiatiques. Le Gouvernement du Sénégal en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la Population, les organisations confessionnelles et les jeunesses sous régionales comptent mettre les bouchées doubles pour faciliter l’accès et l’utilisation des services de santé de la reproduction pour la réalisation du Dividende Démographique en Afrique Sub-saharienne. Pour ce faire, il s’agira entre autres  de maitriser la fécondité, d’assurer une bonne santé de la reproduction afin d’accroitre la population en âge de travailler, réduisant ainsi la dépendance économique ; de développer des systèmes et programmes de santé solides, d’étendre les opportunités d’éducation avec une attention particulière sur l’éducation des filles et créer un environnement favorable  pour booster les investissements, la création d’emploi, particulièrement ceux à haute intensité de main d’œuvre. Cette rencontre de deux jours  sera l’occasion pour les participants venant d’horizons divers de mettre en place une plateforme régionale de partage de connaissances pour les institutions et les leaders confessionnels autour du dividende démographique d’une part et d’autre part de développer un plan d’action pays  pour 2016 et au-delà pour asseoir un mécanisme régional de coordination avec les  partenaires au développement  sur le dividende démographique mais aussi et surtout sur les aspects de santé de la reproduction, de santé maternelle et de santé infantile. A terme, ces efforts combinés atteindront les Objectifs de développements Durables (CDDs) et de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine.

Assane SEYE

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget