jeudi , 22 juin 2017
CANCER : HOUSE OF PEACE AND SHARING POUR L’ERADICATION DE LA MALADIE CHEZ LA FEMME

CANCER : HOUSE OF PEACE AND SHARING POUR L’ERADICATION DE LA MALADIE CHEZ LA FEMME

Pour cette édition octobre Rose, l’association (Hps) compte mettre le focus sur la sensibilisation des deux types de cancers qui touchent les femmes. Pour bien démarrer le mois, les organisateurs ont posé le débat en réfléchissant sur ces deux maladies. Tirant la sonnette d’alarmes, ils ont convié toutes les femmes à aller se faire dépister à travers les différentes campagnes qu’ils comptent organiser sur  quelques localités du pays.
L’engagement des associations à vaincre les cancers de la femme, reste visible dans la lutte contre la maladie. En ce mois d’octobre House of Peace and sharing (Hps) a décidé de faire parler d’elle en accompagnant les femmes sur la prévention, le traitement. « Notre association s’est engagée avec détermination à lutter auprès de ces femmes qui souffrent de cette maladie en leur apportant toute l’assistance que cela requiert», a déclaré le secrétaire général de l’association Luc Léandre Assogba.
Pour ce dernier, le traitement est très coûteux, l’urgence est de miser sur la prévention afin que des cas soient détectés très tôt pour pouvoir être traités. Pour cette présente campagne, l’association compte s’illustrer par des consultations gratuites, des dons de mammographies, mais surtout par des séances de sensibilisations afin de permettre plus de femmes de connaître leur statut. Pour la trésorière générale, Madeleine Ndiaye: « l’accompagnement reste une étape importante pour la personne qui vit avec le cancer. Dans plusieurs cas, elles sont laissées à elles-mêmes.

Faute de moyen, certaines ne poursuivent pas la chimio. Nous les aidons à trouver des fonds pour les soins, nous assurons le suivi pour qu’elles en ratent pas leurs rendez vous».  Avec l’aide  de plus de 20 médecins, sage femmes et aides soignants, (Hps) parvient à s’illustrer dans ces campagnes octobre Rose.  Ainsi, déclarent certains organisateurs, le but principal de l’association est de contribuer à l’éradication du cancer du sein et du col de l’utérus qui fait, selon eux, des ravages chez les jeunes femmes à travers l’éducation, les ateliers de formation, la sensibilisation ; et l’enseignement des méthodes de prévention de la maladie, telle que l’auto palpation pour le cancer du sein.

Pour cette édition, octobre Rose, les autres types de cancers ont été pris en compte au cours de l’atelier de sensibilisation tenu à Dakar. Il s’agit du cancer de la peau, mais surtout ceux qui concernent les enfants. « Nous avons voulu ratisser large en conviant le professeur Fatimata Ly qui est dermatologue, Vénérologue pour nous parler des cancers de la peau surtout des albinos. Il y a aussi le professeur Morera, pour les enfants qui est une réalité au Sénégal. Il faut que les femmes puissent reconnaître les premiers symptômes afin d’aider à la prise en charge rapide pour éviter une fatalité», a soutenu M. Assogba.

Dans la foulée, des témoignages n’ont pas manqué. Des personnes prises en charge ou accompagnées par l’association ont parlé de leur vécu.  Le message à l’endroit des autorités « une prise en charge gratuite de la maladie à cause de la cherté du traitement ». Rappelons que l’ (Hps) s’active dans la lutte contre le cancer depuis trois ans. Selon Madeleine Ndiaye, l’association a organisé depuis sa création 9 journées de sensibilisations et 4 journées de dépistages gratuits qui ont permis de toucher 1456 femmes dans 4 localités du Sénégal. 9 patientes ont été prises en charge pour le cancer du col de l’utérus, 76 atteintes de cancer du sein prise en charge. Selon Madeleine Ndiaye, 105 prothèses mammaires externes ont été offertes.

Sudonline

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget