jeudi , 20 juillet 2017
BAC 2017- Les épreuves jugées « abordables »

BAC 2017- Les épreuves jugées « abordables »

Les épreuves du Baccalauréat général 2017 ont débuté hier dans tout le pays et en Gambie. Au total, ce sont 147 597 candidats qui vont tenter de décrocher leur premier diplôme universitaire. Seuls quelques absences ont été notées dans les centres de Blaise Diagne et Seydou Nourou Tall.

Les présidents de jurys ont souligné aux candidats la nécessité d’un respect strict des règles. « Toutes les mesures de sécurité prises avant l’examen sont appliquées pour éviter tout cas de fraude ou de manquement », a assuré Sokhna Aminata Seck, présidente du Jury 1078  au lycée Blaise Diagne.  Dans son jury, sur 398 inscrits, 26 absents ont été listés dont quatorze  filles et douze garçons.

Dans le jury 1079 d’El Hadji Babacar Ly, 391 candidats doivent composer dont 251 pour le Bac arabe. Dans le jury 1080 du collège Blaise Diagne, le constat est le même. Les épreuves d’espagnol ont débuté à la même heure pour tous les candidats du Bac français, au moment même où ceux du Bac arabe cogitent sur le français. « 18 absents ont été signalés », a déclaré le président du jury Dioba Dièye, précisant qu’il y a un effectif de 376 candidats. Dans le seul jury du centre Seydou Nourou Tall, « le baccalauréat a démarré à 7h30 et toutes les mesures ont été prises pour un bon déroulement », selon son président Cheikh Tidiane Ndiaye. Les avis divergent pour les candidats  interrogés dans les trois centres. Les uns jugent difficile les premières épreuves, d’autres les trouvent abordables. Dans l’après-midi, pour finir cette première journée de baccalauréat 2017, les candidats vont plancher sur les épreuves d’Histoire et de Géographie.

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget