vendredi , 1 juin 2018
Au-delà des faits/ Crise dans l’éducation: Après les grèves, les glaives de feu

Au-delà des faits/ Crise dans l’éducation: Après les grèves, les glaives de feu

Entre les grèves et les glaives de feu, l’enseignement en général au Sénégal n’est plus un pôle d’excellence comme naguère.

Nous venons d’apprendre en effet que le Sénégal ne figure pas dans le top 10 des meilleures universités africaines. En réalité, seules l’Afrique du Sud, qui rafle presque tout, et l’Egypte, y figurent.

Mais ce n’est pas une raison pour ne pas se désoler de la tiers-mondialisation de nos diplômes dévalorisés non pas par la qualité de l’enseignement, mais par l’environnement dans lequel celui-ci est prodigué.

Avec ce qui s’est passé à l’Université Gaston Bergé de Saint-Louis, les parents vont désormais rechigner à envoyer leurs enfants dans ces universités et écoles du fait surtout des risques qu’ils encourent. C’est le cas actuellement à l’Ugb où le campus se vide car les étudiants et leurs parents craignent justement pour leur sécurité.

Malheureusement, la mort de Fallou Sène va encore longtemps hanter l’Ugb, estampillée université de référence au Sénégal du fait justement de la qualité de ses enseignements.

Aujourd’hui, le Ministre Mary Teuw Niane va se prononcer. Et nous sommes sûrs qu’il va oublier les désagréments que lui ont causés les manifestants (sa maison aurait été saccagée) pour se concentrer sur les questions structurelles qui gangrènent notre système éducatif.

Nous n’avons plus besoin d’Etats généraux de l’éducation. Il y en a eu déjà. Les spécialistes du secteur sont assez avertis pour savoir ce qu’il faut faire. Il faut désormais des actes, et des actes forts.

Ce que parents et apprenants tentent de dire, c’est qu’ils en ont assez de ce qui se passe dans notre système éducatif.

L’école sénégalaise est secouée d’une façon constante par des questions bassement matérielles liées à des salaires, des indemnités et des bourses. L’argent, toujours des questions d’argent. Et pour cela, des générations entières de jeunes sont sacrifiées. C’est cela qui est inintelligent de la part d’une Nation qui se respecte. Et là-dessus, les responsabilités doivent être situées. Sans complaisance. Les enfants sont pris en otage dans un système sociétal sénégalais où tout est compétition politique, rapports de force, concurrence et vanité.

Apparemment, nous n’avons pas le sens des priorités. Devons nourrir convenablement des députés applaudisseurs dans une Assemblée nationale obsolète et inutile au détriment de nos enseignants et de nos élèves et étudiants ? Devons-nous accepter la création d’institutions inutiles et budgétivores juste pour caser de la clientèle politique et ne pas payer des bourses ? Devons-nous voter des fonds politiques sans que ces derniers ne servent justement à décanter ce genre de situation d’urgence comme le retard dans le payement de bourses ? Là-dessus, les réponses coulent de source.

C’est aux Sénégalais et non à leurs gouvernants de dire quelle est la société dans laquelle ils aspirent vivre et tirer leurs leaders dans ce sens. Mais si nous courbons l’échine devant eux, parce qu’ils sont en 4X4, si nous nous plions à leur moindre désidérata parce qu’ils assurent certaines dépenses factuelles, s’ils peuvent acheter nos votes, si  nous leur tendons la main, y compris nous, journalistes, ils ne vont jamais nous respecter et continueront à nous imposer leur façon de voir. C’est le Sénégalais qui ne se fait plus respecter par son dirigeant. Non pas qu’il est amorphe, parce que les manifestations sont plus nombreuses actuellement, mais parce qu’il est manipulable, taillable et corvéable à merci. ‘’Il suffit d’y mettre le prix’’ comme le disait l’ancien Président Wade.

C’est à nous d’être exigeant avec nos serviteurs que sont nos représentants dans les institutions de la République. Nous avons commencé à prêter le flanc le jour où l’on a pensé que nous devons les servir et non le contraire.

Assane Samb

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget