mardi , 23 mai 2017
APTE-SÉNÉGAL, UN PROJET POUR RENFORCER L’EMPLOYABILITÉ DES JEUNES (MINISTRE)

APTE-SÉNÉGAL, UN PROJET POUR RENFORCER L’EMPLOYABILITÉ DES JEUNES (MINISTRE)

Le ministre de l’Education nationale, Sérigne Mbaye Thiam, a souligné, jeudi à Dakar, l’importance du projet « Amélioration des performances de travail et d’entreprenariat au Sénégal » (APTE), qui permet selon lui de renforcer l’employabilité des jeunes.

Le projet doit aider à « promouvoir la formation et la culture de l’employabilité des jeunes’’, a-t-il déclaré lors de son lancement officiel.

Selon Serigne Mbaye Thiam, ce projet est conforme à la directive présidentielle issue des Assises de l’éducation, organisées du 28 au 30 août 2014 à Dakar, avec l’objectif de réorienter le système éducatif vers les sciences, les mathématiques, les technologies du numérique et l’entreprenariat.

’’Le gouvernement s’investit auprès de ses partenaires pour la mise en exécution de ce projet’’, a-t-il signalé. APTE vient s’ajouter à la liste des multiple projets déjà amorcés, a indiqué le ministre.

Ce projet « est arrivé au moment où un processus de réforme du curriculum de l’enseignement moyen et secondaire est en cours à travers le Projet d’appui au renouveau du curriculum », a noté Serigne Mbaye Thiam.

’’APTE-Sénégal est un projet d’éducation qui vise à améliorer l’employabilité et l’esprit d’entreprise des jeunes sénégalais’’, a pour sa part expliqué le président directeur général du Centre de développement de l’éducation (EDC), David Offensend.

Il a assuré qu’il était en parfaite adéquation avec les objectifs de développement de la jeunesse, qui visent à aider ces derniers à s’intégrer dans le monde professionnel par l’emploi, l’auto-emploi ou l’entreprenariat.

Le module d’entreprenariat et d’employabilité est selon le PDG d’EDC, « un message de grâce » qui favorisera des activités extra scolaires et novatrices d’entreprenariat, qui seront mises en place par les écoles et les centres de formation professionnelle.

Selon le directeur du projet, Séni Diop, APTE-Sénégal concerne pour sa première phase 6 régions : Sédhiou, Thiès, Ziguinchor, Kédougou, Kolda et Diourbel. Il s’étend sur une période de 5 ans pour un coût global de 9 milliards de francs CFA.

’’Ce projet comprend quatre composantes dont l’adoption du curriculum au collège, l’adoption du curriculum pour les centres de formation professionnelle, le développement de compétences ainsi que le partage d’expériences et de bonnes pratiques’’, a-t-il expliqué.

aps

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget