jeudi , 27 juillet 2017
Amnesty international prévient le Sénégal : ‘’nous n’accepterons pas la destruction de Yavuz Selim’’

Amnesty international prévient le Sénégal : ‘’nous n’accepterons pas la destruction de Yavuz Selim’’

Amnesty international du Sénégal a manifesté, hier, devant l’ambassade de Turquie à Dakar pour réclamer la libération «immédiate» des défenseurs des droits de l’Homme récemment arrêtés par Ankara. L’occasion a été saisie par son secrétaire général Seydi Gassama pour alerter le Président Macky Sall sur l’affaire Yavuz Selim qui est un ‘’patrimoine national sénégalais ’’

Les manifestants d’Amnesty International Sénégal étaient alignés face à l’entrée de l’ambassade, le regard droit et ferme. Une quinzaine d’entre eux, bras tendus, avaient enfilé des menottes en signe de protestation contre la «vague de répression sans précédent dans l’histoire récente de la Turquie », en cours selon eux depuis le coup d’Etat raté de juillet 2016. «Nous réclamons la libération immédiate et inconditionnelle de tous les militants des droits de l’Homme arrêtés dont notre président en Turquie, Taner Kiliç, et notre directrice, Idil Eser », a déclaré Seydi Gassama, qualifiant Recep Tayyip Erdogan de dictateur. ‘’C’est le seul coup d’Etat au monde où il y a eu des millions de participants et, généralement, pour qu’un  coup d’Etat  réussisse, il faut seulement quelques personnes’’ a indiqué M Gassama. « Erdogan ne s’est pas contenté d’arrêter les opposants politiques, les syndicaliste, les magistrats, les avocats, les journalistes, mais ce sont tous les secteurs de la société turque qui sont aujourd’hui bâillonnés, persécutés et emprisonnés. Le monde laisse faire et cela n’est pas acceptable», tonne Seydi Gassama. «Est-ce qu’un mouvement de droits humains est une organisation terroriste ? Est-ce que Amnesty est une Ong terroriste ? Est-ce que les autres Ong turques sont des terroristes ? », se demande-t-il. ‘’Non, ce monsieur (NDLR : Erdogan) veut réduire la société turque au silence, et Amnesty ne saurait l’accepter. Nous appelons la communauté internationale et tous les Etats du monde à élever la voix de protestation pour freiner Recep Tayyip Erdogan qui est en train d’instaurer la dictature au cœur même de l’Europe.

‘’Yavuz Selim un patrimoine national sénégalais’’

Seydi Gassama a saisi également cette occasion pour alerter le président Macky Sall sur l’affaire Yavuz Selim qui, selon lui,  est un patrimoine historique. Pour Seydi Gassama, ils n’accepteront pas sa destruction. « Nous n’accepterons pas que la dictature d’Erdogan vienne au Sénégal et que nos dirigeants courbent le flan pour fermer Yavuz Selim qui est l’une des écoles les plus performantes du Sénégal. ‘Les Sénégalais ont le devoir et le droit de refuser la destruction de toute école car l’Education est le berceau de la République. Lorsqu’elle est dispensée selon les normes universelles en phase avec les exigences nationales, elle devient un atout national à préserver. »  En effet, rien n’explique la déstabilisation du fonctionnement normal d’une école sur la base de pression qui pue les effluves d’un chantage politico-diplomatique. Cet acte porte atteinte au droit des jeunes citoyens sénégalais qui étudient à l’Ecole Yavuz Selim : le droit de jouir d’une éducation ingénieuse pour accéder à un patrimoine intellectuel et disposer d’outils certifiés et se préparer à ses futures responsabilités.

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget