jeudi , 20 juillet 2017
300 jeunes entrepreneurs formés en agrobusiness à Dakar, Saint-Louis et Thiès

300 jeunes entrepreneurs formés en agrobusiness à Dakar, Saint-Louis et Thiès

Plus de 300 jeunes âgés de 16 à 29 ans, c’est le nombre d’entrepreneurs formés dans les régions de Dakar, Saint-Louis et Thiès pour promouvoir l’agrobusiness.

Synapse Center, une organisation à but non lucratif dont la mission est de promouvoir une nouvelle génération de leaders dynamiques, compétents, capables de relever les défis exaltants de l’avenir, met en œuvre ce programme en partenariat avec l’Agence américaine pour le développement international (Usaid) et la Fondation internationale pour la jeunesse (Iyf). Fatoumata Abdoulaye Dieng qui s’active dans la production et la commercialisation des légumes figure parmi les bénéficiaires de cette formation. Elle nous confie : « Grâce au projet, j’ai une nouvelle vision du monde de l’emploi. Car, avant le sentiment que j’avais du monde professionnel m’avait fait croire qu’être un simple salarié était plus rassurant et j’avais décidé alors de ne pas m’aventurer à créer ma propre entreprise ; ce qui me semblait d’ailleurs impossible. Mais aujourd’hui, ce n’est plus le cas et j’ai envie de rattraper le temps perdu ».

Un exemple parmi tant d’autres jeunes qui ont été formés par le projet dont les responsables ont communiqué les résultats de l’impact au niveau national lors d’une rencontre avec la presse hier. Dénommé « Jeunes Agriculteurs », le programme est conçu pour contribuer à l’amélioration des performances des systèmes agricoles et alimentaires, à la formation des jeunes en agrobusiness et à la création d’entreprises durables. « L’impact social et économique du programme qui a son pesant d’or dans les trois régions cibles que sont Dakar, Thiès et Saint-Louis n’est plus à démontrer », souligne Mme Louise Sarr, la chargée de la communication.

A ce jour, selon Vamé Coulibaly, chargé de programme, « 314 jeunes entrepreneurs dont 118 dans la région de Thiès ont été formés en création d’entreprise et aujourd’hui capables d’accompagner d’autres jeunes dans la rédaction de leurs business plans. Ils sont 184 garçons et 130 filles dans l’ensemble des trois régions et le processus leur a permis de s’ouvrir au monde, d’acquérir une meilleure connaissance de leur environnement professionnel, d’améliorer leur compétence et leur savoir-faire à travers des expéditions pédagogiques, des retraites, des formations en compétence de vie et en entreprenariat et des services d’accompagnement appropriés. Il y a aussi 36 formateurs qui ont été capacités et il faut relever la création de 172 entreprises à ce jour dans les trois régions ».

Comme l’indique El Hadji Niasse, autre chargé de programme, « les anciens bénéficiaires du programme jeunes agriculteurs partagent leurs expériences et bonnes pratiques avec les nouveaux. Ils jouent le rôle de coach, motivent, partagent avec eux leurs expériences des études de marché et les orientent à finaliser leurs plans financiers. Ce qui offre à ces nouveaux l’avantage d’évoluer plus rapidement dans leurs projets ». Le projet s’est aussi entouré de partenaires dans la mise en œuvre de ses activités, souligne El Hadji Niasse, autre chargé de programme qui note qu’à Thiès, l’École polytechnique de Thiès (Ept), l’École nationale supérieure d’agriculture (Ensa) et la Chambre de commerce figurent parmi ses partenaires.

le soleil

A propos de Luxmealex

Toute l'actualité sur l'éducation, la formation et l'entrepreneuriat

Get Widget